samedi 12 mars 2011

Le séisme du Kanto

Le grand séisme du Kantō (Kantō daishinsai) qui ravagea la plaine du même nom, eut lieu le 1er septembre 1923 à 11:58 avec une magnitude estimée de 7,9. Il provoqua d’immenses dommages aux villes de Yokohama, de Kanagawa, de Shizuoka et de Tōkyō et causa la mort de 105 000 personnes auxquelles on ajouta 37 000 disparus.

Des albums photographiques documentent la catastrophe
http://www.japan-guide.com/a/earthquake/

http://dl.lib.brown.edu/kanto/

http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:1923_Great_Kant%C5%8D_earthquake

Pathé (Londres) rend compte :
http://www.britishpathe.com/workspace.php?id=11103

Après le tremblement de terre une rumeur se propagea, qui accusait les Coréens de l’Archipel de tirer parti de la catastrophe. Des massacres s’en suivirent. Les historiens font le point…
http://goo.gl/JkIs1
http://dl.lib.brown.edu/kanto/denewa.html

1 commentaire:

lejournaldepersonne a dit…

Le séisme des cœurs

Je vous parle de fraternité
Et vous me renvoyez à la dure réalité
Aux plaques tectoniques
de notre écorce cérébrale…
Aux tremblements des peurs
Et au déferlement des pleurs
Et la terre continue de trembler et de nous faire trembler…
Et un beau jour… ou peut-être une nuit… on décide de ne plus trembler… et on se met à bouger…
à prendre le large au lieu de subir les vagues successives de cette nature imbécile…
Oui…oui on ne peut pas changer les lois de la science physique mais on peut changer de politique…
parce que là, il ne s’agit plus de science mais de conscience…
cette petite flamme qui tremble et qu’aucun vent ne peut éteindre…
ma conscience politique… qui voudrait avant de mourir assister à l’éveil d’une autre conscience…
d’autres consciences, à une sorte d’effervescence… vive la révolution des consciences.

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/seisme/